LES POSTURES

Les séances de sophrologie se pratiquent en posture assise ou debout, postures de la vie quotidienne. Leur apprentissage vous permettra d'utiliser la sophrologie dans la vie de tous les jours ; en effet, le but de la sophrologie est de vous donner une nouvelle quotidienneté, grâce à l'acquisition d'une nouvelle existence.

Les deux postures assises de base sont la posture assise de relaxation et la posture ISOCAY.
Vous découvrirez d'autres postures en approfondissant la sophrologie.

 

La posture assise de relaxation

Posture assise de relaxationElle se pratique simplement, appuyé(e) au dossier de la chaise, les mains sur les cuisses, la tête droite en équilibre, le plus confortablement possible. C'est une posture de confort, qui vous permettra discrètement la pratique de la sophrologie dans des lieux aussi divers que les salles d'attente, votre lieu de travail, vos moyens de transport, comme l'autobus, le tramway ou le métro,  ou dans des circonstances difficiles.

 

 

 

 

La posture d'intégration (dite ISOCAY)

Posture ISOCAYElle a été étudiée et expérimentée comme la posture assise qui active le mieux la vivance d’une séance (la vivance est le nom donné à la manière dont se vivent les séances en sophrologie). C'est le premier moyen pour la conquête de la conscience sophrologique.
ISOCAY est le sigle de : Intégration Sophrologique Caycédienne.

Elle se pratique assis(e), avancé(e) sur la partie moyenne de la chaise, le dos bien droit, non appuyé, les épaules légèrement en arrière, le tronc légèrement incliné vers l'avant, en essayant de déplacer le centre de gravitation du thorax au bas-ventre afin de libérer la moitié supérieure du corps de la force de gravitation terrestre. Les mains sont posées sur les cuisses, les jambes à 9O°, les pieds bien ancrés au sol. Les doigts sont étendus et toujours au contact de la cuisse pour percevoir la présence permanente du corps.

La posture d'intégration (ISOCAY) est la posture propre exclusive de la sophrologie, car elle permet d'activer la conscience (comme les postures du yoga ou du zen) pour une meilleure réalisation des exercices. Elle évite de stimuler trop fortement la conscience ou de tomber dans le sommeil ou en état de transe, de type hypnotique, ce qui contrarie l'entraînement vivantiel propre de la méthode Alfonso Caycedo.

C'est grâce à cette posture que se réalise la véritable transformation existentielle de l'être à travers cette méthode. La posture d'intégration pratiquée quotidiennement renforce l'existence autant dans la réalisation de projets que dans la découverte permanente de nos propres valeurs.